Tiroir de paléontologie - OSUG © Univ. Grenoble Alpes

L’observatoire des sciences de l'univers de Grenoble (OSUG) possède des collections paléontologiques, pétrologiques et minéralogiques, assemblées dès 1824. Elles sont issues de collectes de chercheurs, de dons ou d'acquisitions.

Par leur nombre de spécimens, leur gestion et leur inventaire informatisés, ces collections représentent un outil scientifique de grande valeur. Illustrant les mécanismes de la géosphère et toute l’évolution de la biosphère, elles couvrent un très grand nombre de pays sur l’ensemble des continents.

La collection paléontologique

Elle est constituée d’environ 300 000 fossiles, parmi lesquels deux ensembles phares :

  • la première collection au monde d’ammonites du Crétacé inférieur méditerranéen
  • une collection unique de décapodes du célèbre gisement Lagerstätte de La Voulte-sur-Rhône.

La collection minéralogique

Cette collection a été initiée en 1824 par Émile Gueymard. Elle comprend aujourd'hui plus de 5000 minéraux, exceptionnels par leur qualité ou leur rareté, parmi lesquels une collection unique de minéraux provenant des Alpes et des gîtes métallifères du sud-est de la France.

La collection pétrologique

Plus de 5100 roches ont été sélectionnées pour :

  • leur rareté (carbonatites mondiales)
  • leur intérêt régional (collection alpine)
  • leur intérêt mondial (échantillons de l’Himalaya collectés depuis les années 70).
L’existence d’une documentation attachée à ces échantillons (carnet de terrain, thèse, publication), donnent une valeur inestimable à ces échantillons, issus parfois de terrains qui sont parfois devenus inaccessibles pour des raisons géologiques (éboulement de terrain, destruction d’affleurements) ou géopolitiques.
La collection de géologie à la fin du 19e siècle / Bibliothèques universitaires - SID Université Grenoble Alpes - Grenoble INP
La collection de géologie à la fin du XIXe siècle (place de Verdun)
La collection de géologie aujourd'hui
La collection de géologie aujourd'hui (OSUG)