Jardin botanique Dominique Villars (UGA - Faculté de pharmacie)
© Cellule communication santé - Nathalie Deschamps

Les deux jardins des facultés de pharmacie et de médecine, le jardin Dominique Villars et le jardin médiéval des quatre humeurs, sont de véritables outils pédagogiques pour les étudiants et un lieu de découverte pour le grand public. Ils soulignent le rôle important de la botanique médicinale de ses origines jusqu’à nos jours où la phytothérapie et l’aromathérapie connaissent un succès grandissant.

Le jardin Dominique Villars réunit près de 250 espèces réparties en sept zones. La plupart sont des plantes médicinales, présentées dans des bacs selon leurs propriétés thérapeutiques et les pathologies à soigner. D’autres bacs et zones du parc sont consacrés aux plantes toxiques afin de sensibiliser le public aux risques d’intoxication par les plantes ornementales.

Le jardin médiéval des quatre humeurs est fondé sur la théorie humorale qui a prédominé dans l’histoire de la médecine et de la pharmacie depuis Hippocrate jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Vous découvrirez 48 plantes médicinales avec leur usage médiéval, attesté par un traité de médecine de 1567.

L’installation en 2018 d’un rucher dans le parc apporte une nouvelle dimension à la vocation pédagogique du jardin : celle de la compréhension de la biodiversité et de sa fragilité. Une exposition permanente « Amis pollinisateurs, bienvenue en ville » sera présente dès le printemps 2019 au voisinage du rucher.

Outre ce parcours botanique, le jardin propose une introduction à la vie du docteur et botaniste Dominique Villars (1745-1814), et à l’histoire du Mas de Saint-Ferjus, unique vestige d’un prestigieux domaine de plaisance de la fin du XVIIe siècle, qui abrite aujourd’hui le bâtiment administratif des facultés de médecine et de pharmacie.

Jardin Dominique Villars et mas Saint Ferjus Le mas Saint Ferjus au XVIIIe siècle
Jardin botanique Dominique Villars © Cellule communication santé - Nathalie Deschamps Le mas Saint Ferjus aujourd'hui