Cinéma/Vidéo, FestivalCulture
Street Art MOVIE Fest
20 octobre 2020 - 22 octobre 2020De 12h30 à 13h30 & de 17h à 20h
Événement gratuit sur réservation uniquement
Le Street Art Fest pose ses valises à EST et Amphidice pour 2 jours de projections d'œuvres audiovisuelles marquant l'histoire du Street Art.

Suite la déception d’avoir eu à annuler l’un des rendez-vous phares du Street Art Fest Grenoble-Alpes au printemps dernier, le Spacejunk Grenoble et l'Université Grenoble Alpes vous proposent 2 jours de projections de courts et longs métrages pour découvrir ou redécouvrir en films l'histoire du Street Art !

>Mardi 20 octobre // de 12h30 à  13h30 // EST - Courts métrages

Farewell Bilal

Réalisateur :  Phane Montet // Durée: 14min

Synopsis : “Il y a trois ans, les fresques sauvages du street-artiste Bilal Berreni, alias Zoo Project, à Paris et ailleurs, ont perdu son auteur”. En cherchant la dernière trace de Zoo Project à Paris, j’ai aussi raconté l’histoire de cet artiste, sa vie, ses voyages, ses idéaux et sa mort.
 

Signs on the surface

Réalisateur :  Vegan Flava // Durée: 14min
affiche

Synopsis : Le street artiste Vegan Flava explore les hivers suédois sous différents angles. Il utilise de la craie biodégradable en aérosol, une pelle et des cendres pour réaliser ses œuvres d’art et ses poèmes géants sur des lacs enneigés et directement sur la glace.
” Lorsque les hivers commencent à tomber, des milliards de cristaux uniques tombent au ralenti et recouvrent le paysage, cela ressemble à une gigantesque feuille de papier. Il est incroyable de pouvoir traverser le même lac en hiver que celui dans lequel on se baigne en été. Si ces phénomènes n’étaient pas réels, j’en rêverais et je souhaiterais qu’ils existent” – Vegan Flava;

Art Libre

Réalisateur :  Luigi Capasso // Durée: 14min
art libre

Synopsis :
Le documentaire suit Millo, un artiste italien, pendant les jours de production d’une fresque dans un quartier de Montréal, Plateau-Mont Royal. Il montre la dynamique qui se produit lors de la réalisation de l’œuvre en nous donnant l’histoire d’une peinture, d’une ville et révèle le processus visuel, technique et conceptuel de l’immense tableau.Un documentaire qui raconte, à travers l’époque de Millo à Montréal, l’histoire d’une ville multiculturelle ouverte aux différences, avec laquelle elle construit son identité authentique.

 

Grey area

Réalisateurs :  Trevor Whelan / Rua Meegan // Durée: 8min

Synopsis : Grey Area est un court documentaire sur un collectif d’artistes qui sont déterminés à changer les lois archaïques entourant l’art urbain à Dublin.

>Mardi 20 octobre // de 17h à  20h00 // EST - Longs métrages

Magic Pantonio // 17h 

Réalisateur :  Jérôme Thomas // Durée: 52min

magic

Synopsis :
Synopsis : Dans ce film, on suit l’artiste Pantonio l’un des artiste les plus prolifique au monde, dans la réalisation de la peinture la plus haute d’Europe à Paris, la ville des arts.


 


Banksy and the rise of outlaw art // 18h // Avant-première française

Réalisateur :  Elio Espana // Durée: 1h52
bansky

Synopsis :
Avec de rares interviews de Banksy, ce film raconte comment un artiste hors-la-loi a mené un nouveau mouvement révolutionnaire et construit un empire de plusieurs millions de dollars, alors que son identité restait entourée de mystère.


 

 

>Mercredi 21 octobre // de 12h30 à  13h30 // EST - Courts métrages

Imaginary city        

Réalisateur :  MZM Projects // Durée: 24min

affiche 3

Synopsis : “Imaginary City” est un essai visuel qui embrasse l’histoire du Nuart Festival (Norvège) comme une chance d’explorer la capacité du street art à changer les façons de voir la ville.
Ce film évite intentionnellement tout ce que l’on peut attendre d’un film de street art grand public. Il n’a pas beaucoup d’action, l’art parle à la place des créateurs, et le rythme lent du film séduit quand le temps disparaît. Ce documentaire n’avait pas pour but d’impressionner, mais plutôt de donner un aperçu de la philosophie adoptée par l’un des plus anciens festivals de street art du monde.

Et vogue la Malassise       

  // Durée: 24min

affiche2Synopsis : Confrontés aux réactions du public, les Malassis (H. Cueco, L. Fleury, J.-C. Latil, M. Parré et G. Tisserand) tentent d’expliquer leur œuvre, onze fresques qui décorent le centre commercial de la Villeneuve à Grenoble. Inspirées par le “Naufrage du radeau de la Méduse”, elles sont autant de variations sur la crise de la société contemporaine. Un avant-goût de ce qui deviendra plus tard le street-art.

Bordalo II    

Réalisateurs :  Trevor Whelan / Rua Meegan // Durée: 10min
bordalo

Synopsis :
“Bordalo II” est un portrait intime de l’artiste écologiste Artur Bordalo et un document de son message selon lequel la surproduction, la consommation et le gaspillage détruisent notre environnement et notre faune. Bordalo fouille les friches des villes du monde entier et utilise les déchets pour créer des sculptures d’animaux hautes en couleur pour sa série “Trash Animal”.

 

 

>Mercredi 21 octobre // de 17h30 à 20h // Amphidice - Longs métrages

Se torno (Si je reviens) – Ernest-Pignon-Ernest et la figure de Pasolini // 17h30

Réalisateur :  Collectif Sikozel // Durée: 1h

affiche3Synopsis : Qu’est-ce que nous avons fait de sa mort ? Quarante ans après l’assassinat de Pasolini, Ernest Pignon-Ernest entreprend un voyage en Italie pour poser cette question sur les lieux de la vie, de l’œuvre et de la mort du poète. À Rome, Ostie, Matera et Naples, l’artiste interpelle les habitants et les passants en collant sur les murs une piéta laïque dans laquelle Pasolini, au regard sévère, porte son propre corps sans vie. Si je reviens suit le parcours existentiel de cette image, de sa genèse à son insertion dans la réalité des villes italiennes. En cela, le film interroge la permanence de la pensée de Pasolini dans l’imaginaire collectif et témoigne du déchirement qu’il suscite encore aujourd’hui. Entre fascination et refus chez les personnes rencontrées, l’image de Pasolini apparaît comme une sentinelle, un appel à la lucidité et à l’engagement dans nos sociétés.
 

Martha : a picture Story //  18h30 // Avant-première française             

Réalisatrice :  Selina Miles // Durée: 1h21
marta

Synopsis :
Martha Cooper est une photographe et photojournaliste américaine renommée pour la publication de Subway Art, ouvrage qu’elle a codirigé et dont l’influence a été mondiale. Le succès n’est pas survenu au moment de sa sortie dans les années 80, mais vingt ans plus tard. À l’époque, le mouvement underground auquel elle avait pris part avait évolué et tout le monde mesurait les incroyables efforts qu’elle avait déployés pour diffuser la connaissance et la valeur du graffiti et du street art. Martha : A Picture Story met ainsi en lumière la vitalité, l’énergie, la joie et la passion de cette artiste qui continue de prendre des risques, comme courir après les trains en suivant des graffeurs prêts à défier la loi. Ne se focalisant pas uniquement sur sa contribution passée, ce documentaire fait le portrait d’une artiste vivante qui n’a jamais cessé d’explorer les nouvelles manières de revendiquer des expressions créatives dans des lieux populaires. .









>Jeudi 22 octobre // de 17h30 à 20h // Amphidice - Longs métrages

C’est assez bien d’être fou // 17h30          

Réalisateur :  Antoine Page // Durée: 1h
fou

Synopsis :
Durant 4 mois un réalisateur et un dessinateur ont traversé l’Europe jusqu’aux confins de la Sibérie. Mêlant dessins et vidéo, ils racontent leur périple à deux voix, entre road-movie et conte documentaire.




White walls say nothing // 18h30

Réalisateur :  Gates Bradley // Durée: 1h10
while

Synopsis :
Dans la capitale argentine de Buenos Aires, l’activisme politique et social converge avec l’art de la rue pour créer une puissante combinaison d’action, de résistance et de beauté face à l’horreur et aux difficultés.



 



 

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - EST, Saint-Martin-d'Hères - Amphidice
EST
675 avenue centrale
38400Saint-Martin-d'Hères
Tram B & C arrêt "Gabriel Fauré"

Amphidice 1361 Rue des Résidences,
38400 Saint-Martin-d'Hères
Tram B & C arrêt " Condillac Université "
 
Publié le  6 octobre 2020
Mis à jour le  16 octobre 2020