Siméon Denis Poisson
ConférenceCulture, Culture scientifique et technique, Patrimoine
Le point blanc de Poisson
le  7 octobre 2021à 18h
Retour sur la grande bataille concernant la nature de la lumière, qui opposa Poisson et Fresnel au début du XIXe siècle.
Le 1er avril, il sera question de Poisson ! Et de sa participation à la grande bataille sur la nature de la lumière qui oppose les physiciens depuis le 17e siècle : la théorie corpusculaire (Newton) et ondulatoire (Huygens).
En 1819, Augustin Fresnel, convaincu par la théorie ondulatoire, dépose son Mémoire sur la diffraction de la lumière au concours du Grand Prix de physique organisé par l’Académie des sciences. Un membre illustre du jury, le mathématicien et physicien Siméon Denis Poisson, tenant de la théorie corpusculaire, critique les calculs de Fresnel qui prédisent l’apparition d’un point de lumière derrière un écran opaque éclairé par une source de lumière, ce qui est selon lui impossible. Il demande donc que le mémoire de Fresnel soit écarté́. Mais François Arago, président du jury, propose néanmoins à la commission de réaliser l’expérience. Qui de Fresnel ou de Poisson aura raison?
Cette passe d’arme passionnante sera située dans une perspective historique et illustrée par une reproduction de l’expérience d’Arago.

Conférence-démonstration à deux voix par Sylvie Zanier et Dominique Raynaud (UGA).

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Bâtiment Phitem C, salle C116 (1er étage), 120 Rue de la Piscine 38400 Saint-Martin-d'Hères
Publié le  9 février 2021
Mis à jour le  17 septembre 2021