Mycologie

Souche de champignon en collection
Souche de champignon en collection
C’est au sein du Laboratoire d’Écologie Alpine (LECA) que l’étude de la mycologie environnementale et des biotechnologies a permis la mise en place d’une collection de champignons (mycothèque) constituée de mycélium et de spores.

Depuis 2017, cette collection fongique est sous la responsabilité de Bello Mouhamadou, maître de conférences au LECA. Elle avait précédemment pour but d’enrichir la mycothèque du Muséum National d’Histoire Naturelle à Paris et de l’INRA de Marseille. Constituée de plus de 2000 souches provenant des Alpes et du monde entier, elle est à présent une collection fongique de référence à part entière.

La mycothèque se divise en deux parties distinctes, selon leur conservation et leur utilité.

Partie de la collection au surgélateur
Partie de la collection au surgélateur
Support à tubes contenant les souches inactives
Support à tubes contenant les souches inactives

La première partie représente plus de 90% de la collection de champignons. Il s’agit des souches en dormance, conservées en tube dans du glycérol et au surgélateur à -80°C. Cette technique de conservation a permis l’établissement de la mycothèque, au sein de laquelle les souches peuvent être théoriquement conservées ad vitam æternam. Les souches pathogènes pour l’Homme sont également gardées sans risque biologique via cette technique.

Pour réactiver une souche fongique, il suffit de la mettre en milieu de culture dans une boîte de Pétri à température ambiante. Une fois réactivée, cette souche peut être utilisée pour les études scientifiques et/ou l’enseignement.

Partie de la collection en armoire réfrigérée
Partie de la collection en armoire réfrigérée
Numérotation et nom des souches actives
Numérotation et nom des souches actives
La deuxième partie de la mycothèque est constituée des souches fongiques réactivées pour les études menées au sein du LECA. Ces souches sont conditionnées en grands tubes à essai dans un milieu de culture et conservées dans une armoire réfrigérée à 8°C. Sous cette forme, les champignons ne peuvent être conservés que 2 ans.
Les souches fongiques actives peuvent être utilisées pour divers études scientifiques : dépollution des polluants organiques comme les polychlorobiphényle (PCB) par bioaugmentation, recherches des molécules bioactives médicamenteuses etc.
Ces souches sont également utilisées pour les enseignements de l’UFR de pharmacie de l’UGA. Les étudiants et étudiantes (apprennent à reconnaitre les structures fongiques (appareils végétatifs, organes de reproduction) qui leur permettront de pouvoir identifier des souches pathogènes ou des souches produisant des molécules thérapeutiques dans le cadre de leur métier de pharmacien.
Conférence Les champignons, un monde fascinant ! de Carole Chauvin et Bello Mouhamadou le 30/11/2022
L’étude des champignons, pourtant peu connue, constitue un axe primordial pour l’amélioration de notre futur. La mycothèque de l’UGA a de fait, de grands projets de développement.
Publié le  18 mai 2022
Mis à jour le 5 décembre 2022